Musée Soulage et café Bras à Rodez

Pour visiter le site du musée c’est ici.

Un musée inhabituel

Né de donations successives de Pierre et Colette Soulages à la communauté d’agglomération du Grand Rodez, en 2005 et 2012, le musée Soulages a été construit dans le jardin du Forail (2010- 2014). La collection unique ici présentée met les œuvres du peintre en relation avec les techniques qui ont permis de les créer : peintures sur toile et sur papier, estampes, cartons des vitraux de Conques… L’ensemble s’étend de 1946 à 2012.

Loin d’un simple musée monographique, il était important pour Pierre Soulages de mettre « l’accent sur la manière dont naissent les œuvres ». La richesse de la collection est le témoin des techniques expérimentées pas l’artiste : la peinture bien entendu, mais plus encore l’eau-forte et le verre inventé pour les vitraux de Conques, translucide et non transparent, pour servir une lumière vivante. Ce musée incarne Soulages qui dit : « C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche. »

Le musée Soulages a été conçu par Ramón Vilalta, Carme Pigem, Rafael Aranda et Gilles Trégouët regroupés sous le nom RCR arquitectes (Olot – Espagne). Chacun de ses espaces a été pensé pour accueillir un des aspects particuliers de la collection, particulièrement par des passages de l’ombre à la lumière, des élévations rythmées. Sensibles au lieu et au paysage, les architectes ont choisi des matériaux simples : le béton, le verre et surtout, l’acier Corten dont la palette chromatique s’accord aux saisons du jardin et rappelle les premières peintures sur papier de Soulages, les brous de noix, visibles dans les salles.